Suggestions: Essayez de cliquer sur "Raccourcis->..." ci-dessus
Si vous avez des problèmes pour vous inscrire, cliquez ici
A voir aussi les Albums des anciens

Les Témoins de la bombe

(Photo de Raymond Capra)
Avatar de l’utilisateur
SapeurBertty
Messages : 232
Inscription : 02 févr. 2009, 14:49
Localisation : St Julia de Bec - Aude

Les Témoins de la bombe

Message par SapeurBertty » 15 janv. 2018, 21:30

Les Témoins de la bombe réédité
Moruroa-nucleaire.jpg
PAPEETE, le 12 janvier 2017 - L’ouvrage Les Témoins de la bombe paru aux éditions Univers Polynésiens en 2013 vient d’être réédité. Il était épuisé. Yolande Vernaudon, déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires (DCEN) le présente comme un outil de transmission.

Une première édition est parue en 2013. Depuis, l'ouvrage Les Témoins de la bombe était épuisé. Il vient de ressortir. À l'identique ou presque. "Rien n'a été modifié, les textes et témoignages sont les mêmes que ceux publiés dans la première édition", précise Yolande Vernaudon, déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires. "Seuls les éléments de présentation de Bruno Barrillot disparu en 2017 ont été mis à jour."

Pourquoi une réédition ? "Parce qu'on ne le trouve plus", insiste Yolande Vernaudon qui y voit là un outil de transmission aux jeunes générations. "C'est aujourd'hui le seul recueil de témoignages de gens contemporains du CEP. À cet égard il est très intéressant, il permet de se remettre dans le contexte."

Il permet de faire connaître "ce grand chambardement" aux jeunes générations ainsi qu'à tous ceux qui, de passage en Polynésie pour des séjours plus ou moins longs, n'ont eu que les versions officielles. Pendant longtemps une omerta a été maintenue sur les essais. "Nous, sans savoir que les tirs pouvaient avoir des impacts sanitaires on en entendait parler, on a vécu avec. Mais les plus jeunes, eux, n'en ont jamais entendu parler."

"C'est un recueil, sans prétention scientifique qui explique le présent." Un témoignage "authentique" et "indéniable" qui partage les "ressentis". Il participe au devoir de mémoire.

Lorsqu'elle a pris conscience du manque de connaissance sur le sujet des Polynésiens nés après le CEP, Yolande Vernaudon s'est dit "effarée". Profondément émue par la lecture de l'ouvrage, elle s'en est saisi et a commencé à l'offrir autour d'elle. "C'est le meilleur moyen que l'on ait pour ouvrir les yeux sur tout ça, pour prendre conscience."
19457584-23336623.jpg
Avec la réédition, elle compte poursuivre le partage. "La délégation au suivi des conséquences des essais nucléaires en a, par exemple, réservé 500 exemplaires pour les diffuser dans les établissement scolaires notamment." La question est de savoir, maintenant, comment ils seront diffusés pour une portée optimale. "Faut-il les envoyer directement dans les bibliothèques, les adresser aux professeurs d'histoire?", s'interroge Yolande Vernaudon.

En attendant, elle œuvre pour l'ouverture d'un musée de la mémoire. "L'institut d'archives, d'information et de documentation sur les essais nucléaires comme l'a baptisé le président François Hollande lors de son discours du 22 février 2016."

Le projet, lancé en 2010 a connu un cours chaotique. Le discours présidentiel l'a relancé. Il a été confirmé par Emmanuel Macron et devrait être à nouveau discuté lors du passage de la ministre des Outre-mer Annick Girardin ce mois de janvier.

Un comité de pilotage, co-présidé par le président du pays Édouard Fritch et le haut-commissaire René Bidal, est annoncé. "Il permettra de définir le public visé, le mode de gestion, la matière à présenter, les étapes de créations, etc." Un groupe d'une vingtaine de personnes (administration, scientifiques, association) sera mis en place pour dans ce cadre. L'institut devrait prendre place dans la villa Comar. "Ce qui n'empêchera pas l'ouverture d'autres lieux de mémoire, ailleurs", indique Yolande Vernaudon.

Les Témoins de la bombe réédité
32 témoignages pour 30 ans d’essais

"La mémoire de trente ans d’essai nucléaires en Polynésie défile tout au long de ces trente-deux témoignages vus, essentiellement, du côté polynésien. Ce son des anciens travailleurs de Moruroa, des femmes, des intellectuels, des hommes d’Églises, des personnalités engagées dans la vie économique ou politique, des jeunes enfin qui ont seulement connu le Centre d’expérimentation du Pacifique par ouï-dire. Des mots pour reconstruire cette histoire occultée, effrayante parfois, triste trop souvent, mais comme un tremplin pou un avenir encore à construire." C’est ainsi que les éditions Univers Polynésiens présentent l’ouvrage Les Témoins de la bombe de Bruno Barillot, Marie-Hélène Villierme et Arnaud Hudelot. Un ouvrage réalisé avec le concours de la Délégation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires et du pays. De Daniel Palacz à Hubert Coppenrath en passant par John Doom, Bruno Barrillot, Jean-Marc Regnault, Marius Chan ou Chantal Spitz, les témoins racontent leur histoire des essais, leur vision de cette période de l’histoire contemporaine de la Polynésie. S’ajoutent des cartes, la liste des essais aériens et souterrains, la liste des retombées radioactives et des repères chronologiques.

Contacts

Facebook : Univers Polynésiens domorvan@mail.pf
Henri Coussole
115éme CMGA
Hao66/Toté67

Avatar de l’utilisateur
Marsouin
Messages : 161
Inscription : 15 oct. 2009, 21:54

Re: Les Témoins de la bombe

Message par Marsouin » 16 janv. 2018, 09:10

Ia ora na aux anciens.
Sans vouloir polémiquer, j'ai parcouru ce recueil de témoignages. Beaucoup sont surréalistes...
La plupart des "témoins", n'ont jamais vu la "bombe", certains même n'ont jamais mis les pieds à Muru ou Fanga !
Par contre ils sont tous anti-nucléaires, voire anti-militaristes... et indépendantistes.
Et leur photo-portrait est aussi grande que leur récit..
Un ouvrage dont on peut se passer aisément...

Avatar de l’utilisateur
carambapf
Messages : 51
Inscription : 06 sept. 2013, 18:50

Re: Les Témoins de la bombe

Message par carambapf » 17 janv. 2018, 00:27

BONJOUR TOUS LE MONDE

Très bonne analyse MARSOUIN
malheureusement pour les '''''vrais'''' malades , avec des témoignages de la sortes
et des bras casses qui s'auto proclame ''''spécialiste du nuc '''
ils ne sont pas prêt a être indemnisé
pour défendre le nuc en Polynésie il faut être..........................

INCOMPÉTENT
CURE ( CATHO OU PROTESTANT )
RACISTE
INDÉPENDANTISTE
ANTIMILITARISTE
et avoir un ego sur dimensionné

Répondre