Suggestion: Essayez de cliquer sur "Raccourcis->..."
A voir aussi les Albums des anciens: http://cep-polynesie.gadger.eu/?Les_albums_des_anciens

Déclaration de la ministre Annick GIRARDIN

(Photo de Raymond Capra)
Avatar de l’utilisateur
SapeurBertty
Messages : 213
Inscription : 02 févr. 2009, 14:49
Localisation : St Julia de Bec - Aude

Déclaration de la ministre Annick GIRARDIN

Messagepar SapeurBertty » 26 janv. 2018, 18:16

Mercredi, vous avez installé le comité de projet pour l’institut d’archives et de documentation sur le fait nucléaire. Entre indemnisations et études scientifiques, il y a beaucoup d'attentes en Polynésie française concernant le dossier du nucléaire. Que répondez-vous à ces aspirations ?
Girardin2.jpg

D'abord, je veux dire que suis très consciente que le sujet ici est douloureux. Je comprends très bien les associations quand elles me disent qu'elles attendent depuis des années et que tout est beaucoup trop long. La reconnaissance du fait nucléaire est intervenue lors de la présence de François Hollande en février 2016 en Polynésie. Il a lancé une nouvelle dynamique avec d’abord une reconnaissance et l'annonce d'un travail avec le Pays. Ce travail a débouché sur l'accord de l'Elysée. C'est une réponse au fait nucléaire, une réponse à la reconnaissance globale. A partir de là, les choses malgré tout se précipitent. Derrière il y a la volonté que le Comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen) agisse très vite.

Le Civen a repris l'instruction des dossiers depuis le 15 janvier. Il y a eu le doublement des crédits pour indemniser les personnes qui ont demandé au Civen d'examiner leur dossier.

Ce mercredi, nous avons mis en place le comité de projet pour l'institut d'archives et de documentation sur le fait nucléaire. Ce comité est aussi la reconnaissance d'un travail collectif car il y a des élus de Polynésie, des associations, des scientifiques, des représentants de l'Etat. C'est extrêmement important. C'est le lancement d'un travail collectif.

Il y a aussi le dossier oncologie, qui était dans l'accord de l'Elysée, qui a été mis en place qui aujourd'hui apporte un certain nombre de réponses.

Ce qui est important pour moi c'est de poser des actes. Le président de la République Emmanuel Macron a confirmé au président Edouard Fritch qu'il s'inscrivait dans les pas de son prédécesseur, François Hollande, sur les questions du fait nucléaire. J'ai une mission de poser des actes sur cette question du fait nucléaire.

C'est extrêmement important qu'il y ait une mémoire partagée sur ce sujet du fait nucléaire aussi.
Henri Coussole
115éme CMGA
Hao66/Toté67

Revenir vers « Forum général »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité