Suggestions: Essayez de cliquer sur "Raccourcis->..." ci-dessus
Si vous avez des problèmes pour vous inscrire, cliquez ici
A voir aussi les Albums des anciens

L’histoire bégaie

(Photo de Raymond Capra)
Avatar de l’utilisateur
SapeurBertty
Messages : 233
Inscription : 02 févr. 2009, 14:49
Localisation : St Julia de Bec - Aude

L’histoire bégaie

Message par SapeurBertty » 27 janv. 2018, 18:13

Institut d’archives : 2009-2018, l’histoire bégaie

2009-2018, Nicolas Sarkozy-Emmanuel Macron, le temps passe, mais pour ce qui est du centre de mémoire sur le nucléaire, on semble tourner en rond. Un groupe de travail avait déjà été constitué et avait rendu ses conclusions en 2010, mais le projet est « finalement tombé dans les nuages », raconte Roland Oldham, de Moruroa e tatou, « énervé » de constater que les promesses succèdent aux promesses sans mise en œuvre concrète.
Moruroa-nucleaire.jpg
Quasiment dix années se sont écoulées depuis la formulation de la nécessité de « répondre au désir de mémoire sur la période nucléaire ». C’était dans le cadre du conseil interministériel outre-mer du 6 novembre 2009, lorsque Nicolas Sarkozy était président de la République. Parmi les « mesures fortes » à mettre en œuvre, il y avait « la mise en place d’une commission d’historiens pour faire objectivement l’histoire du Centre d’Expérimentations du Pacifique (CEP) ». Un groupe de travail a bien été mis en place. Composé d’historiens, de représentants de l’État, du commandement supérieur des armées, du gouvernement polynésien et des associations concernées, le groupe a travaillé pendant plusieurs mois avant de rendre ses conclusions en octobre 2010. Des conclusions transmises à l’époque par le haut-commissaire, Adolphe Colrat, au gouvernement central à Paris. Roland Oldham, le président de l’association Moruroa e Tatou, a participé à cette réflexion, qui n’a finalement pas abouti. « On traîne, on traîne et après on oublie le projet », se désole-t-il.
Roland Oldham, président de l'association Moruroa e tatou..jpg
Roland Oldham raconte qu’à l’époque, il était question de bâtir ce centre de mémoire sur le terrain situé en face de la présidence actuelle, à Papeete. Voyant que le projet ne prenait pas forme, « on a même pensé le faire nous-mêmes au foyer des jeunes filles à Paofai », rapporte le président de Moruroa e Tatou. Il aimerait que les archives de l’association soient enfin « stockées comme il faut » et se dit « en colère, énervé d’entendre les mêmes trucs et qu’on va refaire le même travail ».

L’ouverture au public était prévue pour 2014

Il faut repartir de zéro et croire en la promesse faite mercredi par la ministre des Outre-mer que le centre de mémoire ouvrira ses portes avant la fin du mandat du gouvernement Macron. Annick Girardin a précisé que la question du « financement » du centre n’était pas du tout à l’ordre du jour, alors qu’en 2010 des premiers chiffres avaient été avancés : on estimait à 10 millions de Fcfp le coût de la pré-programmation. Il était précisé que « le coût du projet en investissement et en fonctionnement ne (pouvait) être déterminé qu’au terme de l’étude de programmation ». A titre indicatif, le budget de construction était estimé à 658,75 millions de Fcfp, le budget de fonctionnement à 65,9 millions de Fcfp. Un calendrier prévisionnel avait même été présenté ; la réalisation complète du projet, de l’étude de faisabilité à l’ouverture au public, devait prendre entre « 40 et 55 mois ». Il était aussi question de construire un centre de mémoire « annexe » à Hao.
Henri Coussole
115éme CMGA
Hao66/Toté67

Avatar de l’utilisateur
carambapf
Messages : 63
Inscription : 06 sept. 2013, 18:50

'

Message par carambapf » 27 janv. 2018, 19:53

BONJOUR

LE holdhame , a part brailler contre le vent , que fait il de concret ???????
De qu'elle archive parle t'il ????????ici je les aient croisé les ,barillot , holdhameet et C.I.E
a part fouiller dans les archives et les poubelles des mairies ,en extraire des chiffres puis de les MANIPULER
sans faire d’études comparative CONCRÈTE ......................
TOUS LE MONDE SAIT , QUE LES CHIFFRES ONT LEURS FAIT DIRE CE QUE L'ON VEUX .................
comme je l'ai dit en son temps ......................................
ils veulent un mémorial.................................. ZONKA le construire eux même
LA .........la ministre est retourné en métropole , ....................
ont plis les gaules ,range les banderoles , jusqu'a la prochaine venue d’autorités
c'est CA et CA uniquement , faire du nombrilisme se la péter ET RIEN D'AUTRE
et cela aux détriment du VRAIS MALADE

Répondre